Actuellement, avoir continué sa scolarité après le bac n'assure plus de décrocher son premier travail sans souci.

Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz


Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz

Abilio Diniz est personne de valeurs : la famille, la foi...

Convaincu des bénéfices du sport, le businessman met en place des espaces de gym au sein supermarchés GPA et incite ses salariés à participer aux courses sponsorisées par l'entreprise. Sportif, Abilio Diniz (http://www.lefigaro.fr) commence sa journée par une session de sport. Ancien joueur de foot, il a par ailleurs exercé la musculation et la boxe. Au sein du milieu du football, l'entrepreneur appartient au groupe de consultation du São Paulo Futebol Clube et il a créé le groupe de football d’Audax, dont le but consiste à repérer les jeunes talents. Défendant le contentement et la stimulation des employés dans les sociétés, le "capitalisme responsable" est un courant fondé aux USA dont se revendique Abilio Diniz.

Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire brésilien à la fin des années 1980, alors que le pays rencontre une situation d'inflation démesurée. Au cours de la décennie 1990, tandis que le pays est en période de crise, le le groupe de cet entrepreneur fait face à de graves difficultés financières. Abilio Diniz déploie un plan de relance draconien permettant de sauver le groupe Pão de Açúcar, qui ferme un tiers des magasins, licencie vingt mille employés et vend ses activités dans la péninsule lusitanienne.

Un homme d'affaires de poids au Brésil

Sur le sous-continent brésilien, l’une des célébrités ayant le plus de poids n'est autre qu'Abilio Diniz. Dans son pays, l'un des personnages les plus fascinants est l'homme d'affaires. Le chef d'entreprise accompli a fait partie du cercle des amis de l’ex chef d'Etat du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva. Possédant une richesse évaluée à 3,7 milliards de dollars, Abilio Diniz est le dixième individu le plus fortuné du sous-continent brésilien, d'après "Forbes".

En septembre 2013, un accord à l'amiable conclu avec le groupe Casino donne la possibilité à Abilio Diniz de mettre fin à clause de non-concurrence et de pouvoir projeter des investissements dans n’importe quel secteur économique. En 2012, Casino a le contrôle GPA. C’est la désunion puis l'année suivante le départ d’Abilio Diniz du conseil d’administration. L'alliance de GPA avec Carrefour Brésil avortera du fait de l'opposition de Jean-Charles Naouri et du désengagement de la Banque Brésilienne de Développement.

Abilio Diniz s'occupe de Brasil Foods et recherche de nouveaux investissements depuis son départ de Grupo Pão de Açúcar. Peninsula, le fonds d'investissement bâti par les Diniz, annonce fin 2014 l'acquisition de 10% du capital de la filiale brésilienne de Carrefour. Au printemps 2013, il prend la tête du conseil d’administration de BRF (Brasil Foods), un leader de l'agroalimentaire. En portant ses parts dans le capital de Carrefour France à 5,07% des actions, la société d'Abilio Diniz devient le quatrième actionnaire du groupe.